Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la recherche
Aller au pied de page

Projets financés

Projet 13

Conséquences de l'épandage des produits résiduaires organiques sur la qualité des sols et des récoltes : Expérimentation de longue durée de Colmar.
Responsable Scientifique: 

Sabine Houot

Organisme: 
UMR Environnement et Grandes Cultures - INRA Grignon/AgroParisTech
Partenaires: 

Association pour la Relance Agronomique en Alsace; Agence de l'Eau Rhin-Meuse; ADEME; Arvalis - Institut du Végétal; Syndicat Intercommunal de Traitement des Eaux Usées de Colmar et Environs; Société d'Etude et de Développement pour l'Environnement; Centre de Recherche pour l'Environnement, l'Energie et le Déchet; Unité de Compostage de Marbache; Agro-Développement; Brasseries Kronenbourg; Région Alsace; Conseil Général du Haut-Rhin

Résumé: 

 

A l'heure où est relancée la dynamique de l'inventaire et de la surveillance des sols en France, il est important de mettre en place une série de site-ateliers dans lesquels l'évolution de la qualité des sols puisse être reliée aux pratiques agricoles. Le recyclage des déchets est une de ces pratiques et les agriculteurs demandent des garanties d'innocuité avant d'accepter de pérenniser cette filière d'élimination des déchets. Si les effets des boues d'épuration sont relativement connus, les données sur les composts et sur l'effet du compostage sur le comportement dans le sol des micro-polluants contenus dans les déchets compostés sont encore insuffisantes.

 

Dans ce cadre, la plate-forme expérimentale de longue durée, implantée sur le domaine expérimental du centre INRA de Colmar, permet depuis 2000 l'étude de l'effet du compostage sur les impacts de déchets sur la qualité des eaux, des sols et des cultures. Au cours de ce projet, elle nous a permis :

  • de caractériser les impacts environnementaux de trois types de déchets (boue d'épuration urbaine, compost d'ordures ménagères, effluents d'élevage) et de mettre en évidence l'effet de leur compostage,
  • d'évaluer à court terme l'impact des épandages sur la qualité des eaux percolant à travers les sols,
  • d'observer à long terme les éventuelles accumulation d'éléments traces métalliques (ETM) et de micropolluants organiques dans les sols. et leur éventuel passage dans les plantes,
  • de définir une référence dans la mise en place d'un réseau d'expérimentation.
Durée du projet: 
4 ans
Etat d'avancement: 
Terminé
Fichier(s) attaché(s)Mise à jourTaille
GESSOL1_rapport final HOUOT.pdf18/10/20113.7 Mo